Les différents types de maisons écologiques

Publié le : 11 décembre 20225 mins de lecture

Il est temps de renouveler et de changer les habitudes envers cette fragile planète. Chaque geste compte, tant dans les habitudes quotidienne que dans la construction de maisons qui jouent également un rôle important sur l’environnement. Il devient donc important de construire une maison écologique qui respectent la nature pour vous inspirer dans vos futurs projets de construction.

Maisons à faible consommation d’énergie et maisons bioclimatiques

La maison bbc a été introduit en 2007. Ce programme oblige les ménages à réduire leur consommation d’énergie afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Pour les nouveaux bâtiments, le label fixe une norme de consommation énergétique annuelle de 50 kWh par mètre carré. Pour les bâtiments existants, la consommation ne devrait pas dépasser 50 % de leur consommation actuelle. Afin de bénéficier du label, il faut prendre en compte le chauffage, l’eau chaude, l’éclairage, la climatisation et la ventilation. Les avantages du niveau inférieur comprennent des taxes foncières moins élevées et de meilleurs quartiers dont vous pouvez profiter. Mais il existe aussi des critères plus stricts pour prendre soin de la planète.

La conception bioclimatique ne peut être définies par des exemples spécifiques. L’objectif est de s’adapter à l’environnement, ses avantages et ses inconvénients. La seule et unique source d’énergie est le temps qu’il fait dehors, il est donc temps d’abandonner les équipements de chauffage et de refroidissement. » Il est très important de commencer par l’environnement, les matériaux et l’orientation de la maison. Vous devez être capable de résister au froid durant la période hivernale et à la chaleur en été sans avoir recours à des technologies qui détruisent la terre. Oubliez les fenêtres et les salons orientés vers le nord. Les fenêtres orientées vers le sud et les grandes fenêtres isolées sont essentielles pour profiter de la chaleur du soleil. Le plus important est d’utiliser des matériaux respectueux de l’environnement Les tuiles de jute ou de cellulose sont appréciées pour l’isolation et le bois ou la terre cuite pour la décoration. Il ne dépend que de vous de savoir de quelles astuces vous aurez besoin pour profiter du confort thermique de cette maison bioclimatique.

Visitez ce site spécialisé pour davantage d’informations.

Maisons passives

Pour qu’une maison soit considérée comme maison passive, trois conditions doivent être remplies. Premièrement, la consommation d’énergie finale ne doit pas dépasser 50 kWh par mètre carré et par an. Deuxièmement, l’étanchéité à l’air doit avoir n50 < 0,6h-1. Enfin, la demande de chauffage ne doit pas dépasser 15 kWh/m²/an. En outre, des principes tels que l’élimination des ponts thermiques, l’amélioration de l’isolation et la limitation de l’utilisation des appareils électriques doivent être respectés. Et n’oubliez pas d’installer un système de ventilation double flux pour un renouvellement d’air plus naturel ! Comme dans la maison écologique bioclimatique, choisissez des fenêtres orientées au sud pour retenir la chaleur et la laisser entrer dans la maison. Tous les matériaux produits sont recyclés Dans les maisons de ce type, il est préférable de choisir un design simple pour éviter au maximum l’effet « absorbeur d’énergie ». Mais après tout, pourquoi compliquer les choses si on peut les rendre plus simples et meilleures ?

Les maisons positives

Quels sont les mots-clés d’une maison écologique ? L’autonomie. Un foyer positif vous aidera à avancer et à être en meilleure santé. Il produit sa propre énergie pour répondre aux besoins de toute la maison et de ses habitants. C’est pourquoi, comme pour les maisons passives, il faut envisager d’adapter la technologie aux sources d’énergie renouvelables. Les panneaux solaires, les pompes à chaleur et les systèmes de récupération des eaux de pluie peuvent tous contribuer à rendre votre maison plus écologique. Cependant, ils ne peuvent pas être autonomes 24 heures sur 24. Les panneaux solaires peuvent ne pas produire assez d’énergie à cause de la pluie ! Mais il n’y a pas lieu de paniquer. L’énergie supplémentaire non utilisée peut être stockée pour le retour du soleil. Il n’y a aucune restriction sur les matériaux, tant qu’ils sont écologiques et naturels. Mais ne pensez pas à quelque chose de trop grand et compliqué lorsque vous le faites. Ce n’est pas possible. Vous devez tenir compte des avantages et des inconvénients de l’environnement, du climat et du sol.

Plan du site